Lectures de janvier 2019

Les images et leurs légendes sont issues des #VendrediLecture que je partage sur mon compte Instagram. Comme ça, vous n’avez pas besoin de m’y suivre, et moi je garde une trace de mes lectures que je contrôle… un peu plus, en tout cas!

Sorcières, de Mona CholletMon père m’a offert ça à Noël. 🤔 Et je dois reconnaître que ça se lit bien et qu’il y a plein de pensées intéressantes dedans, même si je ne suis pas toujours d’accord avec ses raisonnements ou sa représentation des faits (mais quand le suis-je? je vis pour la polémique!! En vrai, ça fait partie de mes résolutions de m’éloigner un peu des débats, analyses et discours féministes, et d’essayer plutôt de vivre mon féminisme au quotidien, dans l’action, dans mes fictions, dans mon rapport au monde, etc.).

Eternal Rider, de Larissa IoneMa #VendrediLecture, c’est le premier tome de la série de romance paranormale de Larissa Ione sur les cavaliers de l’Apocalypse. J’ai dépassé le quart; pour l’instant, c’est sympa, mais sans plus… On reste dans les ficelles habituelles de trop de romances, et ni le héros ni l’héroïne ne me touchent spécialement. Je m’attendais à quelque chose de plus badass, de plus geek (j’ai été induite en erreur par les cheveux mauves de l’auteure).

Les Extracteurs, de S A I DJe devrais prendre le pli de lire une nouvelle de S A I D par semaine (c’est le rythme auquel il les publie); c’est très court et toujours bien. Comme une petite cure hebdomadaire d’imagination.

Raconte-lui, de Blaise JourdanEt Blaise Jourdan, je crois qu’il me reste une nouvelle à lire de lui; je me les garde sous le coude comme ça pour les savourer comme des bonbons… Raconte-lui, c’est bien; ça reprend pas mal d’idées qu’il a jetées ça et là ailleurs, je crois que je m’attendais à quelque chose de plus différent, pour le meilleur ou pour le pire. Spécifiquement, c’est drôle, mais cette nouvelle me rappelle une phrase prononcée par une camarade dans le séminaire sur l’anarchisme de Francis Dupuis-Déri (oui, je l’ai eu comme prof, et je trouve ça *cringe* aujourd’hui de lire ses trucs néofem de base dans les média…) : « Le problème avec les féministes, c’est qu’elles veulent toujours exclure. » Dans une perspective libertaire, il lui semblait que les femmes avaient plutôt intérêt à s’armer de battes de baseball… Mais là, certes, on peut aussi retomber dans la problématique du lynch mob; la frontière est mince, mais on en parle, si vous voulez.

Duel, de Maëlle D.Janvier, c’est aussi le mois où j’ai repris ma lecture interrompue de Duel, une dystopie YA/NA de Maëlle D.. J’avais arrêté parce que je n’aimais plus trop, à mon regret. Ça avait commencé comme un récit bien ficelé, maîtrisé, que j’avais très envie d’aimer… Mais je me suis un peu lassée des personnages — l’héroïne tellement badass qu’elle bat tous les garçons, et son sentiment de supériorité ou de mépris vis-à-vis de tout ce qui représente la féminité traditionnelle. Et, en face, un love interest tellement parfait et gentil qu’il en devient tout fadasse, le pauvre! J’ai l’impression que ça se voulait féministe, mais, pour moi, ça tombe à côté. Dommage, parce qu’il y a quand même des passages chouette.

Avez-vous lu ces textes? Dites-moi ce que vous en avez pensé dans les commentaires! Et, si vous êtes écrivain-e, n’hésitez pas à me contacter si vous voulez qu’on en fasse un article où l’on pourra confronter nos points de vue.


3 commentaires on “Lectures de janvier 2019”

  1. Coucou j’écris pas mal en amateur avec des tas de récits qui trainent dans mes tiroirs mais bon n’ayant rien publié du tout encore je pense pas pouvoir me prétendre écrivain pour l’instant ou alors uniquement en précisant écrivain amateur. Du coup je peux pas trop faire d’article avec toi vu que de plus j’ai même pas lu les livres dont tu parles mais si un jour tu lance la même idée à propos d’un livre que je connais pourquoi pas si ça te va. Par contre j’avoue avoir un peu peur pour le livre sur les sorcières car à en juger par la quatrième de couverture, ce que les gens en disent dans leurs critiques et ce que l’auteure en dit elle même dans ses interviews ça m’a l’air très léger, je le dis en l’étant moi même et issue d’une famille où ça se transmet depuis longtemps ça sent la réécriture New Age Wiccane de l’histoire de la sorcellerie qui en zappe énormément d’éléments importants, « les sorcières reviennent », comme si on était parties un jour, exemples de sorcelleries données du moins dans le résumé très carnavalesques exemple « Qu’elles vendent des grimoires sur Etsy, postent des photos de leur autel orné de cristaux sur Instagram ou se rassemblent pour jeter des sorts à Donald Trump, les sorcières sont partout », commercialisation du savoir, spectacularisation, voire « Facebookisation », et puis comme si la magie s’apprenait dans les livres, ok je suis tradi donc peut être « vielle conne vieux jeu ringarde » d’une certaine façon mais ce qui est décrit dans cette phrase fait très vente de rêve autour d’une « magie » de pacotille pour moi, faire l’histoire de la sorcellerie en se centrant exclusivement sur les sorcières ça me parait pas avoir trop de sens principalement oui mais il y a toujours eu aussi pas mal de sorciers donc les zapper carrément pour moi c’est bizarre, et puis l’idée qu’elle se base surtout sur l’imaginaire autour des sorcières plutôt que sur ce qu’elles ont été me met pas super à l’aise non plus, j’ai sans doute tort mais ça me donne l’impression qu’elle n’en a interviewé aucune à part peut être les wiccanes et new ageuses dont je parlais au début, et encore ça c’est si c’est mieux que le résumé ne le laisse entendre comme livre et enfin et surtout en fait résumé la sorcière à une femme liée à la nature ça me parait d’un écoféminisme blanc bien niais qui oublie un truc essentiel quand même : une sorcière dans l’occident de la Renaissance à l’époque du pic de la chasse aux sorcières avant tout c’est quasiment toujours une étrangère ou au moins une marginale, une juive en général, une Rrom parfois, bref la dimension raciste des chasses aux sorcières et avec une bonne part de l’histoire de l’antisémitisme en Occident semble totalement zappée du livre, comme bien trop souvent, dis moi si tu le veux bien toi qui l’as lu si j’ai tort d’imaginer le livre de cette façon et y jeter un œil pourrait me plaire ou si j’ai bien fait de ne pas le prendre.
    Ah oui c’est un piège les cheveux colorés de couleurs non naturelles ça devient une mode mainstream maintenant c’est plus que geek ou plus largement contre culturel il faut se fier à d’autres choses hélas, je me suis fait avoir aussi parfois. C’est quoi des néoféms? Et sinon pour la dystopie de SF à femme badass en protagoniste avec des persos masculins qui servent vraiment à quelque chose, d’autres femmes fortes dans des rôles variés et pas tous en rejet de la féminité traditionnelle et (miracle) une place assez faible de la romance dans l’histoire si tu en veux et que tu aimes le cyberpunk bon c’est vieux et tu connais sans doute déjà depuis longtemps mais je te conseille vraiment si jamais ce n’est pas le cas vu que son adaptation apparemment pas trop mal réussie vient de sortir au ciné et ça m’y a fait penser du coup le manga Gunnm pour moi ça a été une sacrée claque même si ça a trente ans donc j’étais pas encore née quand il est sortie comme quoi les bonnes histoires ne vieillissent pas, sauf si tu aimes pas les histoires gores, glauques et avec plein de morts de persos majeurs et d’hémoglobine je pense que vu ce que tu cherches ça pourrait te plaire (par contre la version film et la version animé sont nettement plus courtes, simplifiés sur leur aspect profondeur philosophique et édulcorés, l’animé je l’ai vu et dans le film rien qu’aux trailers ça se voit déjà, donc moi je te conseille plutôt la BD qui en plus avec ses 9 tomes est de taille raisonnable pour un manga à succès et a une vrai fin conclusive).

    • Jeanne dit :

      Merci pour ce long commentaire! LOL
      Alors, pour Sorcières, ton impression n’est pas fausse (notamment sur l’aspect raciste ou antisémite qui n’est effectivement pas abordé). En revanche, c’est clair que ce n’est pas une histoire de la sorcellerie… Donc, de ce côté-là, c’est sûr que c’est léger. Mais je ne crois pas non plus que c’était l’ambition du livre. L’auteure utilise le concept de la sorcière plus comme un symbole, un prisme à travers lequel interpréter des formes de misogynie dirigées, selon elle, contre des femmes dont la puissance effraie (spécifiquement : la femme indépendante, la femme qui ne veut pas d’enfants, la vieille femme). Le « retour de la sorcellerie » via la culture pop est plus une anecdote qu’autre chose; elle le mentionne comme point de départ de sa réflexion, elle qui ne connaissait justement pas ce milieu à priori, et qui s’y est intéressée entre autres parce que ça devenait visible dans le mainstream.
      Et sinon, merci pour ta recommandation! Mon ex d’il y a 12 ans lisait Gunnm, je me rappelle l’avoir feuilleté, et j’ai tout de suite saisi la ressemblance en voyant la bande-annonce d’Alita au cinéma. J’avoue que je n’ai jamais lu de manga de ma vie, mais… c’est peut-être l’occasion de m’y mettre? 🙂

      • Ah désolée j’ai toujours tendance à faire des pavés ;). Je vois oui dans ce cas ça peut sans doute intéresser les gens si s’est plus sur l’image de la sorcière dans la pop culture moderne occidentale mais je pense pas à priori que ça me parlera à moins que tu ne trouve d’argument décisif en faveur de ce livre. Oui Alita est le nom américanisé de Gally la protagoniste, le film produit par James Cameron dont c’est le manga favori est un projet auquel il tenait depuis longtemps et je l’ai pas encore vu mais vu comme les fans de mangas ne tarissent pas d’éloges à son sujet alors qu’ils sont très durs à contenter (et ont du subir bien des bouses en terme d’adaptation hollywoodiennes c’est de toi que je parles Dragon Ball Evolution) et en plus le trailer rend bien effectivement, le seul défaut à ce qu’on m’en a dit c’est que ça a été aseptisé pour être passable en -13 ans et être donc assez rentable pour faire le début d’une trilogie, bah écoute le manga est dispo en entier sur Internet les 9 volumes si tu es pas contre la lecture par informatique et que tu te laisse tenter voilà le lien : http://alyath.free.fr/ebook/Kishiro%2CYukito/Gunnm%20-%20volume%201%20%2840%29/Gunnm%20-%20volume%201%20-%20Kishiro%2CYukito.pdf, si jamais ça te plait c’est cool, si ça te plait pas c’est pas une raison pour ne pas réessayer des mangas il y en a pour tout les gouts c’est très varié comme univers je doute qu’on puisse n’en aimer aucun qui qu’on soit une fois habitué au style. Bon après je dis ça moi j’en lis depuis que j’ai cinq ans, ça fait donc 20 ans, donc peut être des choses qui me semblent normales peuvent rebuter des débutants je sais pas. Mais bon tu as l’air d’humeur à faire des découvertes littéraires alors je te propose ça et tu verras bien si ça te dis ou pas comme ça.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s